Tout savoir sur le syndrome de Gilbert

Todo sobre el Síndrome de Gilbert

Avant de commencer, que faisons-nous sur un site Web à propos de la kombucha en parlant du Syndrome de Gilbert ? C'est très simple. L'un des fondateurs de Mun Kombucha, Jordi Dalmau, a trouvé une solution aux symptômes que cette maladie lui provoquait en buvant de la kombucha, près de trente ans après avoir été diagnostiqué.

Bilirubine élevée

À l'âge de 13 ans, lors d'une analyse de routine, le taux de bilirubine de Jordi s'est avéré extrêmement élevé. On lui a fait un test en plaçant son corps dans des conditions de stress et le résultat a été très clair : il souffrait du Syndrome de Gilbert. Le pronostic était de ne rien faire, de mener une vie normale, en gardant simplement à l'esprit que les analyses de sang montreraient toujours une bilirubine élevée. Et ce fut le cas. Mais au fil des ans, d'autres symptômes sont apparus : fatigue générale, tolérance réduite à l'alcool, contractures fréquentes et maux de tête de plus en plus fréquents.

Jordi a consulté un thérapeute et lui a expliqué tout ce qui lui arrivait. Le thérapeute a constaté que tous les symptômes étaient liés au foie. Dans son cas particulier, il lui a recommandé d'éliminer le paracétamol, de réduire la consommation de glucides, d'augmenter celle de protéines, de réduire le café et de consommer autant de fermentés que possible.

En peu de temps, il a commencé à ressentir une amélioration. Peu à peu, il a introduit de plus en plus de fermentés.

Il a commencé par les plus faciles à trouver ou à préparer : choucroute, kimchi, cornichons. Ensuite, il s'est tourné vers le kéfir, d'abord de lait, puis d'eau.

Il ne restait plus que la kombucha sur la liste, mais à ce moment-là, il était impossible d'en trouver dans les herboristeries, alors Jordi a décidé de la préparer lui-même. Le résultat a été spectaculaire. En quelques mois de consommation régulière de kombucha, surtout à jeun, la fatigue a disparu et, peu à peu, les maux de tête ont cessé d'être un problème. Jordi avait tellement d'énergie qu'il a lancé le projet MUN KOMBUCHA, mais c'est une autre histoire. Pour plus de détails, nous l'expliquons dans cette interview.

Dans son cas, en suivant un régime pauvre en glucides, en consommant régulièrement des fermentés, surtout la kombucha, en contrôlant le stress et le sommeil, et en faisant de l'exercice régulièrement, les symptômes du Syndrome de Gilbert ont été maîtrisés.

Après cette introduction, nous vous expliquons tout ce que nous avons recueilli sur le Syndrome de Gilbert. Oh, et nous vous recommandons vivement de lire jusqu'à la fin pour comprendre comment la kombucha peut vous aider si vous en souffrez également.

Qu'est-ce que le Syndrome de Gilbert

Le syndrome de Gilbert, qui porte le nom du gastro-entérologue français Nicolas Augustin Gilbert en 1901, est une maladie bénigne, héréditaire, associée à un taux élevé de bilirubine dans le sang de manière intermittente, provoqué par une carence en enzyme glucuronosyltransférase. Le syndrome de Gilbert est une erreur génétique qui affecte la détoxification. Le foie n'est pas capable de traiter correctement la bilirubine et de l'éliminer efficacement du corps.

Il provoque généralement une légère jaunisse dans des conditions de stress, d'insomnie, de chirurgie, de jeûne, d'infections ou après la prise de certains médicaments comme le paracétamol, car la concentration de bilirubine dans le sang augmente dans ces situations. Le syndrome cause de la fatigue, entre autres symptômes.

Le syndrome de Gilbert se produit en raison de la diminution de la capacité à excréter la bilirubine. En passant par le foie, la bilirubine réagit avec l'acide glucuronique pour se transformer en bilirubine « conjuguée » ou directe, ce qui permet de la dissoudre dans l'eau et de l'excréter dans la bile.

L'enzyme responsable de la conjugaison de la bilirubine est appelée uridine diphosphate glucuronosyltransférase (UGT) et sa production est régulée par un gène qui, en cas de mutation, entraîne une production réduite de cette enzyme. L'UGT est réduite dans le Syndrome de Gilbert à 31 % de la valeur normale.

La prévalence du syndrome de Gilbert peut varier. En Afrique, elle se situe entre 15 et 25 %, dans les populations caucasiennes entre 5 et 10 % et en Asie entre 0 et 5 %. Elle est généralement plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Qu'est-ce que la bilirubine

La bilirubine est le résultat de la dégradation des globules rouges vieillissants, présentant un pigment jaune. Elle circule dans le sang et atteint le foie, où elle est éliminée par les voies biliaires. Elle est ensuite expulsée dans les selles. Une petite quantité de bilirubine reste dans le sang.

Les voies de détoxification du foie

détoxification foie syndrome de gilbert

Le foie élimine les toxines. Ce processus n'est pas immédiat, il nécessite deux étapes. Dans la Phase I du foie, un groupe fonctionnel des toxines est formé, modifié ou éliminé (oxydation, réduction ou hydrolyse) :

  • Hydroxylation
  • Époxydation
  • Désalkylation
  • Désamination
  • S- et N-oxydation.

Les enzymes impliquées dans la phase I sont appelées Cytochrome P450.

Dans la Phase II, ces toxines se combinent avec d'autres substances et sont éliminées par différentes voies. Le résultat de la combinaison est plus facile à éliminer par voie rénale (urine) ou hépatique (bile). Les voies d'élimination de la Phase II sont :

  • Glucuronidation (acide glucuronique + toxine)
  • Glycosylation (glucide + groupe alcool ou thiol)
  • Sulfatation (trioxyde de soufre + toxine)
  • Méthylation (groupe méthyle + toxine)
  • Acétylation (groupe acétyle + toxine)
  • Conjugaison avec GSH (glutathion)
  • Conjugaison avec des acides aminés

Qu'est-ce que la glucuronidation

La glucuronidation est le processus par lequel une molécule d'acide glucuronique se combine avec une toxine, formant un glucuronide. Ce glucuronide est soluble dans l'eau et c'est la façon dont le corps élimine certaines toxines. Ceux qui souffrent du Syndrome de Gilbert ont une phase de glucuronidation jusqu'à 31 % plus lente que ceux qui ne souffrent pas de cette condition !

Mais par la voie de la glucuronidation, non seulement la bilirubine est éliminée, mais aussi d'autres composés :

Cela explique pourquoi les personnes diagnostiquées avec le syndrome de Gilbert peuvent présenter d'autres affections. La relation entre la bilirubine et le Syndrome de Gilbert est évidente, car sa présence élevée dans le sang est responsable de la couleur jaunâtre de la peau (jaunisse). Le syndrome de Gilbert est lié non seulement à la bilirubine, mais aussi à tous les composés éliminés par la voie de la glucuronidation.

Qu'est-ce que l'enzyme UGT1A1

Le gène UGT1A1 est fondamental pour la conjugaison de la bilirubine. UGT1A1 est l'uridine diphosphoglucuronyltransférase 1, une enzyme qui catalyse la réaction qui pousse la conjugaison de la bilirubine avec l'acide glucuronique.

Essentiellement, la bilirubine non conjuguée peut emprunter l'un des deux chemins :

  • Elle peut redevenir de la biliverdine en agissant comme antioxydant en présence d'espèces réactives de l'oxygène.
    – ou –
  • Elle peut se conjuguer avec l'acide glucuronique puis être excrétée dans les selles.

Le premier chemin, agissant comme antioxydant, peut devenir important lorsque les cellules produisent de nombreuses espèces réactives de l'oxygène, comme dans les maladies cardiaques. Et c'est là que les avantages d'un faible niveau d'UGT1A1 et donc d'une bilirubine élevée entrent en jeu. Plus à ce sujet dans la section des avantages du syndrome de Gilbert ci-dessous.

Avec suffisamment d'UGT1A1 disponible, plus de bilirubine sera conjuguée et excrétée.

décomposition de l'hémoglobine en bilirubine

Diagnostic : comment diagnostiquer le Syndrome de Gilbert

Il est courant de découvrir ce syndrome par accident à l'adolescence, lorsqu'une analyse de sang montre des niveaux élevés de bilirubine. Les valeurs chez ces patients varient entre 20 mmol/dl et 80 mmol/dl. Parfois, une échographie est réalisée pour exclure d'autres pathologies. Il est également possible de faire un test génétique pour étudier le gène UGT1A1, mais cela est moins courant en raison de son coût et de sa disponibilité.

Symptômes du Syndrome de Gilbert

Les niveaux élevés de bilirubine provoquent une jaunisse. La jaunisse provoque une coloration jaunâtre de la peau et des conjonctives des yeux. La jaunisse apparaît lorsqu'un stimulus se produit, comme un effort physique excessif, du stress, un jeûne prolongé, des infections, de l'insomnie, des chirurgies, certains médicaments (paracétamol, chimiothérapies, contraceptifs...). Certaines personnes signalent une fatigue générale, une diminution de l'appétit, des douleurs abdominales ou des nausées. Il est également courant d'avoir des maux de tête, une sensation de gueule de bois et une faible tolérance à l'alcool.

Le Syndrome de Gilbert provoque-t-il de la fatigue ? Syndrome de Gilbert et fatigue :

La fatigue est l'un des symptômes les plus rapportés par les personnes atteintes du Syndrome de Gilbert. Pourquoi ? Nous vous l'expliquons :

  • Fonction hépatique réduite. Si vous mangez des glucides hautement raffinés comme du pain blanc ou des sucreries, votre taux de sucre dans le sang augmentera et baissera beaucoup. Cela signifie que l'enzyme dont nous sommes déficients ne peut pas fonctionner aussi bien car elle a besoin de sucre. Le résultat est que votre foie ne fera pas son travail de nettoyage efficacement et certaines toxines et bilirubine s'accumuleront dans votre corps.
  • Vidange gastrique retardée. Les aliments mettent plus de temps à sortir de l'estomac si vous avez le Syndrome de Gilbert. Beaucoup d'entre vous reconnaîtront sûrement les douleurs abdominales que cela entraîne !
  • Excès de sérotonine. Les personnes atteintes du Syndrome de Gilbert ont un traitement défectueux de certains neurotransmetteurs (substances chimiques qui envoient des messages au cerveau et au système nerveux). Cela peut conduire à des niveaux élevés de sérotonine, par exemple, ce qui est lié à des sentiments de léthargie et de manque de motivation, ainsi qu'à de l'anxiété.

Jaunisse et symptômes du syndrome de Gilbert

Bien que de nombreuses personnes soient diagnostiquées avec le Syndrome de Gilbert grâce à des analyses de sang de routine, d'autres peuvent présenter des symptômes qui les poussent à consulter un médecin.

Dans une enquête auprès de patients diagnostiqués avec le Syndrome de Gilbert, environ la moitié d'entre eux présentaient une jaunisse récurrente. Environ la moitié des personnes avec une jaunisse récurrente ont signalé des douleurs abdominales, une dyspepsie ou une perte d'appétit.

Les facteurs de risque associés à la cause des épisodes de jaunisse incluent :

  • Jeûne de plus de 12 heures.
  • Grossesse.
  • Régimes faibles en calories.
  • Consommation d'alcool.
  • Dormir moins que recommandé.
  • Infections.
  • Anesthésie.
  • Activité physique intense.

Syndrome de Gilbert et paracétamol

Le paracétamol, également connu sous le nom d'acétaminophène, est un médicament aux propriétés analgésiques et antipyrétiques qui est prescrit pour traiter les épisodes de fièvre ou de douleur légère à modérée. Il est éliminé principalement par le foie via la voie métabolique de la glucuronidation. Il est courant que les personnes souffrant du SG aient des maux de tête fréquents et, s'il ne leur est pas contre-indiqué, prennent du paracétamol pour les soulager. Sans le savoir, ils surchargent encore plus leur foie. C'est pourquoi la consommation de paracétamol est généralement contre-indiquée chez les personnes atteintes du Syndrome de Gilbert.

Cette étude a examiné comment le Syndrome de Gilbert affecte le métabolisme du paracétamol chez 18 personnes atteintes du SG et 32 volontaires sains. Ils ont découvert que les personnes atteintes du SG ont un métabolisme hétérogène et, dans certains cas, une réduction de la glucuronidation du paracétamol et une augmentation de l'oxydation, ce qui pourrait augmenter le risque de dommages hépatiques après une surdose.

Traitement du Syndrome de Gilbert

En général, le Syndrome de Gilbert ne nécessite pas de traitement, mais si les symptômes provoquent un inconfort, il est possible de chercher des moyens de les soulager ou de les contrôler. Il faut agir sur 4 piliers :

  1. Bonne alimentation
  2. Exercice physique
  3. Bon sommeil
  4. Résilience mentale

Régime pour le Syndrome de Gilbert

Le traitement du Syndrome de Gilbert doit viser à réduire les toxines à éliminer par la voie de la glucuronidation ou à améliorer l'efficacité de la glucuronidation et des enzymes UGT.

Réduisez la consommation de glucides, en particulier ceux provenant d'aliments raffinés, comme les farines ou les sucres. Augmentez la consommation de protéines et de graisses. Il n'y a pas encore eu suffisamment d'études, mais un régime paléo ou céto pourrait améliorer les niveaux de bilirubine.

Les légumes crucifères augmentent la production de l'UGT1A1 par le corps. Les légumes crucifères comprennent le brocoli, le chou frisé, les choux de Bruxelles, le chou-fleur et le chou.

Si vous ne mangez pas suffisamment de crucifères, il existe des suppléments de I3C et de DIM (diindolylméthane). Ceux-ci sont produits à partir des parties des légumes crucifères qui induisent l'UGT1A1.

La quercétine (un supplément de flavonoïdes) et la curcumine (de la curcumine) augmentent l'activité de l'enzyme UGT, selon une étude animale.

Les aliments vedettes pour le foie comprennent : brocoli, ail, curcuma, avocat, betterave, pommes, citrons et noix.

Aliments interdits avec le Syndrome de Gilbert

En général, il n'y a aucun aliment à éviter. Cependant, il est conseillé de manger sainement et de consommer suffisamment de légumes et de fruits. Il est également important de ne sauter aucun repas, c'est-à-dire de trouver une routine, en veillant à consommer suffisamment de calories chaque jour et à ne pas jeûner.

Il est important d'inclure des aliments riches en fibres pour maintenir un foie sain. Incluez dans votre alimentation quotidienne des fruits, des légumes, des céréales complètes et des légumineuses.

La déshydratation peut également déclencher le syndrome de Gilbert. La déshydratation peut provoquer une augmentation des niveaux de bilirubine. La caféine peut également agir comme un diurétique. Buvez suffisamment pour éviter la déshydratation et contrôlez votre consommation de café.

Le seul aliment à réduire ou à éliminer serait l'alcool.

Syndrome de Gilbert et alcool

Il est très courant que les personnes atteintes du syndrome de Gilbert aient une tolérance plus faible à l'alcool, ou simplement ne puissent pas le tolérer. Parfois, une petite quantité d'alcool peut provoquer une sensation de gueule de bois disproportionnée.

L'alcool est métabolisé très rapidement dans le corps et est absorbé et métabolisé avant la plupart des autres nutriments. Environ 20 % sont absorbés directement à travers les parois de l'estomac vide et peuvent atteindre le cerveau en une minute. L'alcool est métabolisé dans l'estomac et l'intestin grêle avant d'être transporté au foie. Le foie est le seul organe du corps capable de produire suffisamment d'enzyme pour oxyder l'alcool à une vitesse appréciable. L'alcool affecte chaque organe du corps, mais son impact le plus dramatique est sur le foie, car il modifie de façon permanente la structure cellulaire du foie, ce qui empêche sa capacité à métaboliser les graisses. Si le foie ne peut pas traiter tout l'alcool qu'il reçoit, l'excès d'alcool se déplace vers toutes les parties du corps. Pour les personnes atteintes du syndrome de Gilbert, l'alcool augmentera probablement les niveaux de bilirubine et peut provoquer une gueule de bois rapide et prolongée.

Syndrome de Gilbert et jeûne intermittent

Lorsque vous ne mangez pas pendant 12 à 24 heures, la mobilisation de la bilirubine des tissus graisseux augmente, ce qui peut passer dans le sang et déclencher un épisode de jaunisse. De même, un régime très faible en graisses ou en calories peut également stimuler les symptômes de la jaunisse. Ainsi, certaines personnes atteintes du syndrome de Gilbert choisissent de suivre un régime paléo ou cétogène riche en graisses.

Exercice physique

Idéalement, l'exercice devrait être une combinaison d'activités qui augmentent le rythme cardiaque et qui défient la posture et les muscles, à la fois en termes de flexibilité et de densité. Marcher à un rythme soutenu combiné à du pilates est simple, gratuit et énergisant. Essayez de faire les déplacements à pied. Même rester debout en faisant une autre activité fait travailler les muscles. Chaque petit mouvement vous aide à rester en forme et en bonne santé. Introduisez l'exercice de force, des vidéos comme celle-ci peuvent vous aider.

Sommeil de qualité

Un sommeil de qualité est vital pour tous. Aussi, et surtout, pour ceux qui souffrent du Syndrome de Gilbert. Les recherches montrent que notre rythme circadien (notre horloge biologique) est vraiment important pour se sentir éveillé et bien dormir. Le simple fait de s'assurer que votre chambre est vraiment sombre peut faire une grande différence pour votre horloge biologique. Recevoir beaucoup de lumière le matin vous aidera également à vous sentir alerte et éveillé pendant la journée et à mieux dormir la nuit. Évitez également la lumière bleue.

Résilience mentale

La résilience mentale est une qualité que beaucoup d'entre nous sentent qu'ils pourraient développer davantage. Elle vous permet de mettre en perspective les hauts et les bas de la vie. Avec la résilience mentale, vous gérerez mieux les situations où quelque chose de mauvais se passe dans votre journée ou dans votre vie, et vous vous en soucierez moins. Cela ne signifie pas que vous ne devez pas vous inquiéter, vous énerver, vous affliger ou ne pas avoir de sentiments. Cela signifie que vous pouvez faire ces choses naturelles, puis avancer dans le temps. Vous pouvez également consulter cette page pour améliorer votre résilience.

Syndrome de Gilbert et dépression

Des études récentes suggèrent qu'il pourrait exister une connexion entre ce syndrome et la dépression. Cette relation n'est pas nécessairement due à la nature directe du trouble hépatique, mais plutôt à la façon dont les symptômes chroniques, tels que la fatigue et le malaise général, peuvent affecter le bien-être émotionnel et mental des individus. La gestion constante d'un état de santé chronique, associée à une diminution de la capacité à participer aux activités quotidiennes, peut augmenter le risque de développer des symptômes dépressifs. Par conséquent, il est essentiel que les patients atteints du Syndrome de Gilbert reçoivent des soins complets qui abordent à la fois les aspects physiques et psychologiques de la maladie, en assurant une approche holistique de leur bien-être général.

Microbiome intestinal et bilirubine

Une fois que la bilirubine est conjuguée avec l'enzyme UGT1A1, elle est libérée dans les intestins depuis le foie par la bile. Ensuite, les bactéries du microbiome intestinal décomposent l'acide glucuronique de la bilirubine. Ensuite, la bilirubine est oxydée et réduite, formant finalement de la stercobiline (excrétée dans les selles) ou de l'urobiline (réabsorbée et excrétée dans l'urine).

La réaction de déconjugaison est facilitée par la β-glucuronidase, une enzyme produite par les bactéries intestinales. Par conséquent, le microbiome intestinal affecte la manière dont la bilirubine est excrétée par l'urine ou les selles.

Avantages du Syndrome de Gilbert

Aussi étrange que cela puisse paraître, avoir le Syndrome de Gilbert, en plus de causer certains désagréments, pourrait présenter certains avantages. Tout ne doit pas être négatif !

Protection contre le risque cardiovasculaire

Il n'est pas encore clair pourquoi la bilirubine a un effet antioxydant, mais diverses analyses ont trouvé une diminution significative du risque de maladie coronarienne chez les individus atteints du Syndrome de Gilbert.

Protection contre l'athérosclérose

L'avantage le plus significatif d'une bilirubine élevée est une diminution de l'accumulation de plaque athérosclérotique.

Protection contre les maladies respiratoires chroniques

Une étude du Royaume-Uni a analysé l'effet du syndrome de Gilbert sur le risque de maladies respiratoires chez les personnes nées en 1946. Beaucoup de personnes de cette cohorte avaient fumé, et celles atteintes du syndrome de Gilbert étaient moins susceptibles d'avoir une BPCO ou de l'asthme que celles avec une bilirubine normale.

Protection contre la maladie du foie gras

Les études animales montrent que les variantes d'UGT1A1 qui augmentent la bilirubine diminuent également le risque et la gravité de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD). Une méta-analyse incluant plus de 100 000 participants a révélé que des niveaux plus élevés de bilirubine sont associés à des probabilités réduites de NAFLD.

Réduction globale de la mortalité

Une étude de recherche incluant plus de 4200 personnes atteintes du syndrome de Gilbert et ~22 000 avec une bilirubine normale a révélé que le taux de mortalité des personnes atteintes du syndrome de Gilbert était inférieur. Les résultats ont montré que le taux de mortalité ajusté était environ 50 % plus faible chez les personnes atteintes du syndrome de Gilbert.

Toxiques et Syndrome de Gilbert

Le gène UGT1A1 est également responsable de la dégradation du BPA (dans les plastiques) et du BPF. Les personnes atteintes de cette maladie devraient éviter ces substances.
Les produits chimiques perfluorooctanoate (PFOA) et sulfonate de perfluorooctane (PFOS) inhibent l'UGT1A1.

Médicaments contre-indiqués avec le Syndrome de Gilbert

Le médicament le plus couramment utilisé que les personnes atteintes du Syndrome de Gilbert doivent éviter est l'acétaminophène, plus connu sous le nom de paracétamol, car son élimination se fait précisément par la voie hépatique de la glucuronidation. À éviter également les statines, gemfibrozil, irinotécan, nilotinib.

Célébrités atteintes du Syndrome de Gilbert

Certaines études ont suggéré que Napoléon pourrait avoir souffert du Syndrome de Gilbert. En fait, il est documenté qu'il présentait habituellement de la jaunisse et d'autres symptômes qui correspondent à cette maladie.

Plus récemment, en 2017, le pilote allemand de MotoGP, Jonas Folger, a dû interrompre sa participation à la compétition en raison d'une poussée provoquée par le Syndrome de Gilbert. « Les six dernières semaines ont été très difficiles pour moi, sans savoir ce qui m'arrivait ni pourquoi mon corps s'était complètement éteint », a-t-il expliqué après l'épisode.

Paz Padilla, actrice et animatrice de télévision, a déclaré être « abstinente à vie ». Selon elle, la raison pour laquelle elle n'inclut pas d'alcool dans sa vie est qu'elle souffre du Syndrome de Gilbert et ne tolère littéralement pas sa consommation. « Je ne digère pas l'alcool, je ne l'assimile pas », a précisé Padilla.

Jordi González, animateur de télévision, est également touché par cette maladie. González a largement expliqué comment souffrir du Syndrome de Gilbert l'affecte. Entre autres, il a indiqué qu'il avait également une intolérance à l'alcool.

La kombucha peut-elle aider avec le syndrome de Gilbert ?

Pour une élimination correcte des toxines par la voie de la glucuronidation, réduite en cas de Syndrome de Gilbert, il est nécessaire d'avoir de l'acide glucuronique. L'acide glucuronique est produit dans le foie et se combine avec les toxines pour qu'elles soient solubles dans l'eau et puissent être expulsées du corps. De nombreuses études confirment que la kombucha, en raison de la fermentation, contient de petites quantités d'acide glucuronique. De plus, la kombucha contient de l'acide saccharique. L'acide saccharique intervient également dans le processus de glucuronidation, mais de manière différente : la glucuronidase est une enzyme produite dans notre intestin qui rompt la liaison entre une molécule d'acide glucuronique et une toxine.

Eh bien, l'acide saccharique inhibe la glucuronid ase, ce qui améliore l'efficacité de l'acide glucuronique produit par le corps ! Pour plus d'informations à ce sujet, Marc Vergés l'explique dans cet article qu'il a écrit pour notre blog.

Si vous souffrez du Syndrome de Gilbert, il pourrait être une bonne idée de commencer à boire de la kombucha régulièrement. Gardez à l'esprit que la kombucha peut contenir de petites quantités d'alcool. Certains Gilbert ne peuvent même pas tolérer ces faibles quantités d'alcool. Commencez par de petites quantités de kombucha et observez comment votre corps réagit. Si vous constatez qu'il n'y a pas d'effets négatifs, augmentez progressivement la quantité de kombucha que vous buvez quotidiennement, et trouvez un équilibre.

Questions fréquentes sur le Syndrome de Gilbert

  1. Qu'est-ce que le Syndrome de Gilbert ?
    • Le Syndrome de Gilbert est une affection génétique courante et bénigne qui affecte la façon dont le foie traite la bilirubine, un produit de dégradation des globules rouges.
  2. Quels sont les symptômes du Syndrome de Gilbert ?
    • Les symptômes les plus courants incluent une jaunisse légère (coloration jaunâtre de la peau et des yeux), de la fatigue, et dans certains cas, des douleurs abdominales. Beaucoup de personnes atteintes de cette condition ne présentent pas de symptômes notables.
  3. Le Syndrome de Gilbert est-il dangereux ?
    • Non, il n'est généralement pas dangereux. C'est une condition bénigne qui conduit rarement à des problèmes de santé graves.
  4. Comment diagnostiquer le Syndrome de Gilbert ?
    • Il est souvent diagnostiqué par des analyses de sang montrant des niveaux élevés de bilirubine indirecte, surtout après un jeûne ou pendant des périodes de maladie.
  5. Existe-t-il un traitement pour le Syndrome de Gilbert ?
    • Aucun traitement spécifique n'est nécessaire pour le Syndrome de Gilbert, car il ne cause généralement pas de problèmes de santé significatifs. La gestion des symptômes, lorsque nécessaire, est généralement suffisante.
  6. Le Syndrome de Gilbert peut-il causer des complications ?
    • Dans la plupart des cas, il ne cause pas de complications graves. Cependant, la jaunisse et la fatigue peuvent être préoccupantes pour certains individus.
  7. Le Syndrome de Gilbert est-il héréditaire ?
    • Oui, c'est une condition génétique héréditaire. Elle se transmet des parents aux enfants selon un mode autosomique récessif.
  8. Le Syndrome de Gilbert peut-il affecter la grossesse ?
    • Dans la plupart des cas, il n'affecte pas la grossesse ni ne cause de complications pendant celle-ci. Cependant, il est important d'informer le médecin de cette condition.
  9. Comment le Syndrome de Gilbert affecte-t-il le régime alimentaire ?
    • Il ne nécessite pas de régime spécial, mais il est recommandé d'éviter le jeûne prolongé et la consommation excessive d'alcool, car ils peuvent augmenter les niveaux de bilirubine.
  10. Existe-t-il un lien entre le Syndrome de Gilbert et la dépression ?
    • Bien qu'il n'y ait pas de relation directe, la gestion de toute condition chronique, y compris le Syndrome de Gilbert, peut affecter le bien-être émotionnel et contribuer à la dépression dans certains cas. Il est important de traiter ces aspects avec un professionnel de la santé.
  11. La consommation de kombucha peut-elle être bénéfique pour les personnes atteintes du Syndrome de Gilbert ?
    • La consommation de kombucha pourrait offrir certains avantages aux personnes atteintes du Syndrome de Gilbert, bien que les preuves scientifiques soient limitées et que les résultats puissent varier entre les individus. La kombucha est connue pour son contenu en acide glucuronique, un composé qui joue un rôle dans la détoxification hépatique, processus qui peut être compromis chez les personnes atteintes de ce syndrome. En facilitant la conjugaison et l'élimination de la bilirubine, l'acide glucuronique pourrait aider à gérer les niveaux de cette substance dans le corps. Cependant, il est important de noter que la kombucha peut également contenir de petites quantités d'alcool et de caféine, substances que certaines personnes atteintes du syndrome de Gilbert peuvent avoir du mal à tolérer. Il est donc recommandé de commencer par de petites quantités et d'observer comment le corps réagit avant d'augmenter progressivement la consommation.
```

En lire plus

Descubre cómo la kombucha te puede ayudar con la digestión